Samba Résille à Budapest (Hongrie)

Samba Résille rejoint ses partenaires italiens (Associazione Enjoy), sud africains (Artscape center) et hongrois (Soul Fool Band) à Budapest  pour la 3ème étape de l’action « célébrer la diversité culturelle dans l’espace urbain », soutenue par la Commission européenne dans le cadre du programme Erasmus+ (KA2 – Partenariat stratégique dans le domaine de l’éducation des adultes).

Quatre délégation de 6 membres par équipe vont donc se retrouver à Budapest du 26 janvier au 1er février 2019 !
Vous pourrez suivre les échanges sur notre site et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram)

Présentation du programme d’échanges :
Aujourd’hui, les cadres réglementaires de sécurisation des manifestations culturelles dans l’espace urbain ont fortement évolué en Europe pour cause de risques d’attentats, et connaissent des débats embryonnaires et antithétiques entre acteurs culturels et autorités locales et nationales qui nécessitent de renouveler les modes de concertation et de construire des réponses pragmatiques nouvelles qui facilitent la célébration de la diversité culturelle dans l’espace public. Quelles solutions déployées ? Quelles conséquences sur la participation des publics ? Quelles sont les autres aspects sécuritaires pris en charge par les organisations culturelles (sécurité matérielle, pédagogique, affective… des parcours professionnels) ? Comment les politiques nationales favorisent et/ou freinent le déploiement des activités culturelles ? (sujet de l’après Apartheid, gouvernement hongrois populiste…).

Les apprentissages dans ce projet ciblent des compétences transversales autour de 4 thèmes :

  • «DÉVELOPPER LES CAPACITÉS A S’ORGANISER» en Afrique du Sud
  • «DÉVELOPPER LES CAPACITÉS A COMMUNIQUER» en Italie
  • «DÉVELOPPER LES CAPACITÉS A S’ADAPTER» en Hongrie
  • «DÉVELOPPER SON SAVOIR AGIR» en France

Menée conjointement par les personnels de Samba Résille et de ses partenaires, la formation comprendra :
– des tables rondes autour des thèmes de la radicalisation, du dialogue entre cultures, du rôle des autorités locales et des organisations culturelles dans la coopération interculturelle ;
– des séances d’information et de discussion autour du contexte socio-politique hongrois ;
– des ateliers artistiques pour créer une œuvre commune et mettre en œuvre la nécessaire adaptation de tous à un contexte bien particulier ;
– des visites culturelles afin de garantir une véritable immersion dans l’environnement hongrois (visite du théâtre Mupa, du parlement, etc.).

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.