AFRIQUE DU SUD / FRANCE / HONGRIE / ITALIE

Progression du projet 100%

Programme Erasmus+
KA2 – Partenariats stratégiques de l’éducation des adultes
Coordinateur du projet

 

 

Célébrer la diversité culturelle dans l’espace urbain

Le secteur culturel est « un outil essentiel dans une politique de sortie de crise » pour l’UE, laquelle souhaite qu’il contribue à construire de nouvelles réponses aux nouveaux enjeux que posent l’arrivée de réfugiés fuyant la guerre et la montée des extrémismes, en prenant appui sur la créativité et l’innovation pour stimuler le dialogue interculturel. Or aujourd’hui, les cadres réglementaires de sécurisation des manifestations culturelles dans l’espace urbain ont fortement évolué en Europe pour cause de risques d’attentats et connaissent des débats embryonnaires et antithétiques entre acteurs culturels et autorités locales et nationales qui nécessitent de renouveler les modes de concertation et de construire des réponses pragmatiques nouvelles qui facilitent la célébration de la diversité culturelle dans l’espace public.

Ainsi, ce projet conduit par Samba Résille (France) en partenariat avec Enjoy (Italie), Suba Attila (Hongrie) et Artscape (Afrique du Sud), quatre structures culturelles qui ont en commun l’organisation d’actions artistiques investies comme espaces de créativité, de célébration de la diversité culturelle, d’inclusion sociale et professionnelle des publics les plus vulnérables et de rayonnement des territoires où elles agissent, traite simultanément des dynamiques créatives et des impératifs de sécurisation des espaces publics par le développement des habiletés et agilités du personnel du partenariat par une coopération transnationale d’apprentissages par les pairs dans le but d’accroître leurs capacités à opérer au niveau transnational et planifie un programme d’activités autour de rencontres professionnelles pour échanger leurs bonnes pratiques et construire des réponse novatrices qui facilitent la sécurisation et la célébration de la diversité culturelle dans les espaces publics.

Les apprentissages dans ce projet ciblent des compétences transversales autour de 4 thèmes :
– développer les capacités à s’organiser (Afrique du Sud)
– développer les capacités à communiquer (Italie)
– développer les capacités à s’adapter (Hongrie)
– développer son savoir agir (France)

Partenaires

Artscape est une institution culturelle située au cœur de Cape Town. Elle offre le plus haut niveau d’excellence artistique dans tous les domaines de la performance depuis plus de 40 ans. La structure s’engage à être un vecteur de croissance et de transformation pour les arts vivants en utilisant des moyens qui contribuent à la construction du pays et s’engage à établir des partenariats qui impliquent toutes les parties prenantes.

Artscape promeut l’accès à l’art et est aujourd’hui un des plus grands espaces en Afrique dédié aux arts de la performance. Depuis quelques années, Artscape a établi avec succès un programme innovant d’éducation et de formation offrant des opportunités de carrière aux artistes en devenir et aux techniciens du spectacle d’Afrique du Sud de toutes communautés. La fondation a également mis en place des programmes d’éducation artistique et de développement qui entraînent des changements positifs dans la création d’une communauté culturelle et artistique riche.

Artscape met en place ses programmes dans les communautés urbaines, pré-urbaines et rurales. Les programmes Éducation, Compétences et Développement sont composés d’activités artistiques diverses ainsi que d’événements comme le carnaval de Cape Town et de nombreux festivals dont le but est de valoriser les communautés.

À la fin de l’année 2013, Attila Suba, un chanteur de blues hongrois, fonde le groupe SoulFool. Ils charment le public avec un style énergique, unique et dynamique, enraciné à la Nouvelle-Orléans. Dans leurs propres chansons, ils mélangent le blues, l’âme et l’évangile avec un sentiment groovy, les vibrations de l’amour et la joie de la vie.

C’est encore un groupe jeune mais l’année dernière ils ont donné plus de 150 concerts de club et ont joué dans des dizaines de festivals en Hongrie et à travers l’Europe et l’Asie.

Enjoy est une organisation culturelle non gouvernementale, née à Turin en 2009, de l’initiative conjointe de formateurs, éducateurs spécialisés et animateurs pour adultes, qui ont fait le constat d’un manque sur leur ville d’espaces de formation non formelle qui puisent dans les arts les ressources pour accompagner des adultes dans leur démarche d’épanouissement personnel et d’inclusion sociale.

Agissant à différents échelons territorial, local, régional, national, européen et international, en proposant des actions guidées par la volonté de célébrer la diversité culturelle comme fer de lance de sa stratégie d’accompagnement des publics dans leur épanouissement personnel et leur insertion professionnelle, Enjoy est reconnue pour son expertise dans la mise en place d’enseignements innovants qui s’appuient sur les techniques de la commedia dell’arte pour favoriser des apprentissages créatifs.

Enjoy bénéficie d’un théâtre en libre gestion pour ses activités d’éducation et de formation des adultes que lui met à disposition la mairie de Turin et dans lequel elle programme également des espaces de création artistique, de diffusion culturelle ainsi que des séminaires sur des thématiques liées à l’innovation pédagogique dans les apprentissages.

Mobilités


Du 7 au 14 mai 2018
Développer les capacités à s’organiser

Cette première mobilité s’étend sur 7 jours dont 2 jours de voyage, soit 5 jours de formation comprenant successivement les activités suivantes :

Se connaître, travailler ensemble : réunion de lancement, présentation individuelle de chaque participant

• Présentation des actions d’Artscape et des expériences créatives capitalisées

• Visites des locaux
(espace administratif, salles de spectacle, hangar de construction de décors, espace réservé à la confection des costumes, etc.)

• Tables rondes sur l’état des lieux des matériels utilisés et échanges d’expertises
sur la sécurisation des prestations culturelles dans l’espace public

• Tables rondes sur les métiers
techniques autour d’un événement culturel et sur le management culturel

• Session de debriefing et temps d’évaluation
collective et individuelle en face à face à mi-parcours

• Visites culturelles
organisées par Artscape

• Réunion avec les représentants de la Mairie de Cape Town
et des partenaires internationaux d’Artscape

• Visite d’ateliers artistiques
(musique, danse, théâtre…), notamment de ceux à destination des publics vulnérables

• Une journée consacrée à l’évaluation de la mobilité
, du programme d’apprentissage, des acquis individuels et collectifs.

Du 20 au 25 octobre 2018

Après Cape Town en mai 2018, les délégations de Samba Résille, Artscape et Soul Fool Band se retrouvent pour le deuxième rendez-vous de ce projet à Turin pour rencontrer la délégation italienne Enjoy. Au programme de ce séjour, une approche axée sur le développement des capacités à communiquer. Cette mobilité a pour objectif d’apprendre à concilier et gérer sécurité affective des apprenants et sécurité matérielle des espaces créatifs.

Auprès de nos partenaires italiens, les délégations partageront des méthodes d’animation qui reposent sur des apprentissages coopératifs autour d’un savoir partagé. Les techniques de la commedia dell’arte et du théâtre de Grotowsky, chères à notre partenaire italien, seront ainsi les outils méthodologiques des modules de formation qui permettront une approche renouvelée de communication dans la gestion et l’organisation des rituels festifs dans l’espace urbain.

Cette mobilité permettra également, dans le cadre de modules d’échanges, de comparer les cadres règlementaires de sécurisation des publics lors de manifestations culturelles dans chaque contexte local et national. Les partenaires partageront ainsi leurs modes d’organisation et leurs relations aux pouvoirs publics et services concernés lors des manifestations culturelles.

Du 26 janvier au 1er février 2019

Quatre délégations de 6 membres par équipe se sont retrouvées à Budapest avec au programme :

• des tables rondes autour des thèmes de la radicalisation, du dialogue entre les cultures, du rôle des autorités locales et des organisations culturelles dans la coopération interculturelle ;

des séances d’information et de discussion autour du contexte socio-politique hongrois ;

des ateliers artistiques pour créer une œuvre commune et mettre en œuvre la nécessaire adaptation de tous à un contexte bien particulier ;

des visites culturelles afin de garantir une véritable immersion dans l’environnement hongrois (visite du théâtre Mupa, du parlement, etc.).

Du 12 au 16 novembre 2019

Jour 1 – Résumé de la mobilité précédente et point sur le planning des activités à venir / Atelier pour identifier les risques d’un festival type Rio loco, en vue de la réunion avec la Préfecture de la Haute-Garonne.
Jour 2–Rencontre avec la Préfecture de la Haute-Garonne : sécurité des publics liés à un risque attentat, procédés de gestion de la sécurité d’un événement festivalier dans l’espace public
Jour 3 – Atelier pour identifier les solutions aux risques identifiés lors de l’atelier précédent / Évaluation du projet (analyse SWOT)
Jour 4 – Rencontre avec Christine Pradayrol et Yvan Cuiller (experts) pour discuter de la sécurité lors du carnaval de Toulouse
Jour 5 – Évaluation finale du projet (analyse SWOT) / Discussion autour d’un projet futur, pour répondre aux enjeux environnementaux actuels

Témoignages

Témoignage de Toberin Meyer

Testimonial – District 6 Museum
On the first leg of our Urban Spaces project in Cape Town, we took the visiting groups to the District 6 Museum to put into context the post Government and the negative impact it played towards the segregation of our country. The District 6 are was a inner-city suburb where people from all race lived together in harmony. With the introduction of the Apartheid act by then said government, the community was forced to move out of the area by police and placed in townships on the outskirts of the city. The museum gives detailed history of the people who lived in this area and the hardships they had to go through withthe forced removals. This visit to the museum was done in order to help the group understand the current social situation of the various communities they were going to visit and why they are still in that situation today.
Toberin Meyer, 12/05/2018, Cape Town

Témoignage vidéo de Naboweya Prince

Témoignage d’Alessio Santini, leader du groupe Enjoy
“Celebrating cultural diversity in urban space” – Report by : Associazione Enjoy (Italy)

.The Project.
It was the first time for us in a project like this, not so artistic, but managerial and talked. In a really first moment, like artists we were a little bit displaced, but, thanks the well-done organization and communication made by Samba Résille, everything was clear. We like this project because it was an exchange of a lot of things like cultures, knowledges, feelings, informations and, also, skills. The important topics was developing abilities to organize, to communicate, to adapt and how to act. We discuss a lot about security, too; and it’s helpful for us that organizing also event and project it was really important. 

.The travels.
It was good travel in four places so different, with different wheater, places, people and cultures. Because we have could lean a lot just watching the way of working of each culture. Every flight ticket, accomodation and travel was well-organized by Samba Résille and partners, each planning was in time-organized by the partners with the supervision of Samba Résille, so everything was well-don and clear.

.Turin, workshop and topic.
We was the point in the project with the topic; “to communicate”. We based our planning about our theatrical organization and our theatre teaching method and techniques with workshop, because we take care the communication between artist and audience, artist and artist, person and person, person and society. 
Our theatre teaching method and techniques in based on exercise following the Grotowski method and the Commedia dell’Arte techniques. It’s a teaching method mixed to reach each individual and each group. We work with the feeling and energy of each person, starting with simple ice-breaker exercises to know each other. Then the exercise start without using voice but just the body, to take confience with himself and know better himself. It’s like a process, a travel, a grow up made of step. Each step is a new level and we add something more. Starting alone with body, continuing interact with the other people, adding voice, adding contact, adding memories, emotion, feeling and energy.
Everything is made step by step by the teacher that take in consideration each different person, different feeling and he need have the right touch and knowledges to work with something fragile.
Everything is made step by step with the right times, it’s an individual and collective work.
In Turin we made something basic and needed to our project and to our partners. 

.Impression.
We found everything so clear and we learn a lot from the other organization and about them. We grow up our knowledges and skills, everything was funny, too, because we created with other partner a familiar climate. Wa spent time to speak about the topics or to eat something together and everything made us gladly to spend this time with that people.
We have done a lot of workshop and game in topic, a lot of discussion and speeches , and visits to know the places where we was. Maybe sometimes we lost in discussion so much time and we didn’t reach the point of speech immediately, maybe with some kind of workshop more that could be more interactive.
In summary, we love a lot this project that grow up us, our organization and we learn interesting things.

Témoignage de Suba Attila

For the members of the Soulfool Band this project was journey. A Journey which toughted us a lot about undersatnding of cooperation between different organizations. As we started in South Africa we really didn’t know what this project was really about. And along the way for all the mobilites it cosed a bit of disconfort becaouse as musicans we are doers we are not much about talking. But as we progressed with the program everybody in group understood its about us learning how cultural workers face their problems and challanges. It was defenetly a learining experience for us. We think the biggest learning experince when we were in Cape Town during the watercrisis to see all the richness and all the poor parts of the town and listen all these community organizers how they work with talendted young individuals it was truly and amazing experience.We got closer in Italy where got in contact with each other through the Grotowskiexercises. I think in Hungary all the groups got a taste of fun and also the struggle of being a musican in town where is not too much live music left. And also I think in the group workshops got us closer of understanding of bigger picture which in every organization has to work in. And finnaly in France I think we understood the french national context how hard is to organize in public spaces. And as we were in our „last” meeting Soulfool Band had an idea which reflects that learning process. We felt we are connected with all the groups and we keep doing what we did in this project but in next level!